De façon récurrente je vois sur les différents blogs de superbes brioches, des pains au lait, qui font toujours très envie. J'avoue qu' après quelques tentatives soldées par des échecs  pour faire des pâtes levées, je m'étais résignée à ne plus faire ce dessert, mais ce jour  la tentation a été plus forte que moi  et mon choix s'est porté sur la fouace aveyronnaise (département limitrophe du mien) , fouace que nous mangeons à maintes occasions, goûters avec des amis, pour les mariages après la cérémonie et  en attendant l'apéro, chez soi en accompagnement de crème anglaise (c'est super bon) avec une salade de fruits....

Avec cette recette j'ai retrouvé le bon goût de la fouace que ma mère et ma grand-mère faisaient pour la fête des rameaux (elles en faisaient une dizaine qu'elles distribuaient à la famille, aux voisins, c'était la tradition.... et que de souvenirs ont refait surface.

Je vous mets ci-joint l'adresse du blog  où j'ai trouvé cette recette : http://deguster.blog.tourisme-aveyron.com/recettes/la-fouace-de-mamie-paulette ; j'y ai cependant apporté quelques modifications

 

20170119_125529

Ingrédients pour une grosse fouace :

 

  • 500 g  de farine
  • 125 gr de beurre
  • 1/2 pot de crème fraîche (facultatif)
  • 1/2 cuil. à café de sel
  • 1 cuil. à soupe  d'eau de fleur d’oranger
  • 40 gr de levure de boulanger
  • 1/2 verre de lait
  • 2 œufs entiers
  • 150 gr de sucre en poudre
  • raisins secs
  • cédrat confit
  • zeste d'un citron râpé
  • quelques cerises confites
  • amandes mondées

 

Préparation

 

Dans un bol faire fondre la levure dans un peu d’eau tiède.

Mettre la farine dans un plat assez grand, mélanger le sel, la levure délayée et faire une fontaine.

Faire fondre légèrement le beurre avec le sucre, le lait, les œufs et la fleur d’oranger, le zeste d'un citron râpé, quelques raisins secs et des morceaux de cédrat confit. Ajouter à la farine.

 

Si vous souhaitez ajouter de la crème fraîche, c’est le moment de l’incorporer à votre préparation.

 

Pétrir la pâte, y ajouter si elle est trop molle, un peu de farine et la travailler pendant environ 1/2 heure en la soulevant pour qu’elle s’aère et qu’elle fasse des cloques.

Lorsqu’elle se décolle des mains,(  je l'ai faite au robot fonction pétrin) il faut la mettre dans un plat enfariné très grand et la laisser reposer dans un local un peu chaud. L’été, la pâte monte en environ 2 heures, l’hiver, on peut la laisser toute une nuit.

Lorsque la pâte est levée, l’attraper en passant par dessous et la disposer en couronne sur une tôle beurrée (ou dans un moule pour tenir les côtés). Décorer avec des cerises confites, des amandes  mondées.  Attendre un quart d’heure avant de la mettre au four et la badigeonner avec un jaune d’œuf. La tailler avec un ciseau juste au moment d’enfourner.

20170118_201910

20170118_202741

Petite astuce pour que le trou central ne se referme pas en cuisant, j'ai entouré une cannette de coca remplie de sable  avec du papier alu et je l'ai posée au milieu du  plat 

Pendant ce temps, chauffer le four thermostat 7 et  et baisser progressivement à 6. Laisser cuire environ 1/2 heure.

A la sortie du four battre légèrement le blanc d’œuf restant, ajouter 1 c. à soupe d’eau de fleur d’oranger et badigeonner le dessus de la fouace du mélange en la saupoudrant rapidement de sucre cristallisé.  

 

20170118_211226

20170118_210413

 

 

Unes question m'a été posée : combien de crème fraiche, ? je ne mettais même pas posée la question car  pour ma part je n'en mets pas, mais après recherche sur plusieurs autres sites de recettes de fouace, je vous renvoie à  : http://www.papillesetpupilles.fr/2013/05/fouace-aveyronnaise.html/ ; ou l'on  trouve  la quantité de crème qui est de 50 g pour  500 g de farine.