Le kéfir de fruits, c'est une boisson probiotique facile à faire , rafraichissante, finement pétillante, économique et bénéfique pour la santé ! C'est la boisson saine pour l'été par excellence qui remplace volontier les boissons trop sucrées du commerce.

Le kéfir de fruits est consommé depuis des siècles et a hérité de divers noms alléchants : "champagne du Caucase", "cristal japonais", "tibi", "kéfir d'eau", "Khefir", "tibicos"... C'est une boisson unique car elle échappe à toute industrialisation. Et oui, c'est une boisson rebelle ! Et ce petit brin de liberté et de partage (car traditionnellement les grains se donnent) j'adore çà!

 

 

IMGP7079

Quelles sont ses vertus ?

On lui prête de multiples vertus, plus ou moins prouvées (apparemment, il n'existe pas d'études scientifiques poussées sur le kéfir de fruits) mais, ce qui est à peu près sûr, c'est que cette boisson probiotique :

  • - rééquilibre la flore intestinale
  • - améliore la digestion
  • - renforce les défenses immunitaires
  • - constitue un complément alimentaire grâce à ses vitamines B, C et D
  • - diminue le taux de sucre d'un jus de fruits, tels que le jus de pomme ou de raisin, car le sucre est mangé par les grains de kéfir, la boisson ne contenant quasiment plus de sucre.

le kéfir de fruits est donc conseillé en période de convalescence, de fatigue, de remise en forme, en complément d'un régime alimentaire sain, pour les personnes dont le système immunitaire doit être boosté, aux personnes âgées, etc...

Il est également dit que le kéfir de fruits :

  • - améliorerait la beauté de la peau, des cheveux et des ongles (bénéfique pour lutter notamment contre l'acné)
  • - nettoyerait l'organisme des toxines
  • - réduirait les fringales de sucre
  • - normaliserait la tension artérielle
  • - diminuerait le taux de cholesterol dans le sang
  • - serait un tranquillisant léger

 

Quelle quantité  boire, pendant combien de temps et quand ?

Pour bénéficier de ces bienfaits, il faut boire régulièrement du kéfir de fruits : un litre tous les jours ou tous les deux jours environ, il est même conseillé d'en boire jusqu'à 1,5 litres/jour, répartis en plusieurs fois dans la journée.

Il peut se boire toute l'année ou en cure de 3 semaines (notamment en automne et au printemps).

On peut la boire à titre préventif ou curatif. Dans ce dernier cas, il est conseillé d'en boire un litre par jour et bien régulièrement.

L'idéal est d'en boire un verre à jeûn le matin.

 

Qui peut en boire ?

Tout le monde et particulièrement les personnes soucieuses de leur bien-être. Il convient de noter cependant que :

- Les diabétiques peuvent en boire raisonnablement car le sucre est mangé par les grains de kéfir (mais pas totalement apparemment, ce n'est pas très précis à vrai dire). Selon les types de diabètes, il convient donc d'être vigilent. Le sucre ajouté à l'eau se transforme en fructose. Apparemment, après 48h de fermentation, sur 1 litre de kéfir, il resterait 1,4% de fructose.

- A savoir qu'il contient un très faible taux d'alcool dû à la fermentation (entre 0,05 et 1 %), ce qui n'empêche pas les enfants d'en boire, mais les personnes totalement intolérantes à l'alcool doivent l'éviter.

- Les femmes enceintes et allaitantes peuvent boire également du kéfir. Il s'agit d'une boisson faite maison et , si elle est faite dans de bonnes conditions d'hygiène, il n'y a pas de raison qu'elle soit mauvaise. Néanmoins, c'est à chaque future  maman de voir si elle préfère éviter un risque inhérent à chaque aliment consommé fermenté, c'est-à-dire vivant.

- Quant à en donner aux bébés , je dirai que rien ne vaut le lait de sa maman (ou son lait habituel s'il n'y a pas allaitement) et que le kéfir de fruits pour eux serait sans doute trop expérimental, donc à éviter.

- J'ai lu qu'un kéfir ayant fermenté 24h serait laxatif, 48h neutre et 72h favoriserait une constipation...mais mon kéfir est prêt en général au bout de 24h (quand les figues ou raisons secs remontent à la surface) et je n'ai vu aucun effet laxatif. Au bout de 48h aucun souci de cet ordre non plus. Je n'ai jamais testé 72h, j'aurai trop peur que la boisson ne fermente trop...la seule fois où je l'ai oubliée une journée de trop (et où j'avais trop de grains : fermentation plus rapide), j'ai jeté la boisson car je trouvais qu'il y avait une odeur de champignons.

- A savoir que le kéfir de fruits ne contient pas de gluten.

- Enfin, attention : les grains de kéfir ne se mangent pas ! On consomme seulement la boisson pétillante que l'on peut préparer avec les grains.

 

 

Quantités pour un litre et demi environ

Mettez dans un bocal de 1,5 litre à conserve ou autre verre ou pot en grès à grande ouverture :

    • traditionnellement 2 à 5 cuillérées à soupe de grains de kéfir après les avoir rincés ou pas (les deux manières de faire sont utilisées avec succès ; le rinçage n'est donc pas nécessaire) dans une passoire en plastique ou en nylon sous l'eau. Actuellement la recette la plus conseillée prévoit 20 g. de grains de kéfir de fruits non rincés (pour un litre d'eau).

 

    • Complétez avec de l'eau : un litre d'eau, par exemple de l'eau de source. L'eau va apporter des minéraux et des oligo-éléments à la culture. Evitez l'eau filtrée (la filtration supprimerait une grande partie des minéraux nécessaires pour nourrir les grains). L'eau du robinet contenant du chlore pourrait inhiber la croissance des bactéries. Si votre eau est chlorée, éliminez le chlore par aération en versant l'eau dans un récipient et en laissant reposer toute la nuit au frais. Versez l'eau dans le bocal, en ajoutant :

 

    • traditionnellement 1 à 6 morceaux de sucre roux bio ou du sucre intégral type rapadura ou du sucanat, ou bien du sucre blanc avec éventuellement une cuillère à café de mélasse pour apporter des minéraux. Actuellement la recette la plus conseillée prévoit 20 g. de sucre (pour un litre d'eau). Le sucre nourrit les grains, mais vous en trouverez peu dans la boisson finale si vous laissez le processus de fermentation se faire. Un sucre en poudre fera aussi l'affaire. (Le sucre roux complet bio contient plus de sels minéraux et moins de composants chimiques que le blanc, il est donc à conseiller pour la préparation de la boisson aux personnes attentives à leur santé.).  Ne remplacez pas le sucre par des édulcorants chimiques qui ne nourrissent pas du tout les grains. Mélangez bien l'eau, le sucre et les grains de kéfir dans un bocal. Plus on met de sucre, plus la boisson sera alcoolisée. (A noter : Les cristaux teintés par l'utilisation de sucre roux retrouvent rapidement leur blancheur d'origine lorsqu'on utilise à nouveau du sucre blanc.). Il semble préférable, mais pas indispensable, de faire fondre le sucre avant de l'ajouter.

 

    • du citron : une tranche de citron, ou deux ou un demi-citron de préférence non traité après récolte, (bio de préférence ou bien lavé) tranché en quartiers ou rondelles. Pelez le citron et ne laissez que la peau blanche s'il n'est pas bio !



  • une (ou éventuellement deux) figues qui soient bien sucrées de préférence sans conservateurs ou bio. La fermentation est beaucoup plus active avec des figues qu'avec le sucre seul ou des dattes, j'ai testé aussi le cramberrie  (on a alors une boisson légèrement rosé)

 

Le kéfir de fruits est généralement fabriqué avec un bocal entrouvert, recouvert d'un linge (fermentation aérobique) mais la fermentation anaérobique (sans oxygène en bocal fermé) est possible, à la condition de laisser suffisamment d'espace entre la boisson et le couvercle. Si vous choisissez de faire la préparation avec le bocal ouvert, couvrez d'un linge aéré comme un tulle ou d'une gaze. Sinon fermez le bocal. Laissez à température ambiante. (18 à 27°C.). Placez le bocal, à l'abri du soleil direct. Les figues vont gonfler et remonter plus ou moins vite à la surface. Le temps pour la remontée de la figue est variable selon différents facteurs dont la température ambiante. 

Petite astuce pour récupérer facilement les grains et éviter qu'ils se mélangent aux fruits :
Afin de ne pas perdre les grains dans le bocal vous pouvez les placer dans un sachet en tissu fermé par un petit noeud (comme un petit pochon à bijou en tissu aéré) ou un petit filet en forme de sac, fait avec un tulle du genre "voile de mariée". Le sachet doit être suffisamment grand pour permettre la multiplication des grains. Les grains de kéfir seront emprisonnés à l'intérieur et il suffira de passer le petit sac d'une préparation à la suivante. Ou alors... emprisonnez les fruits et pas les grains, vous éviterez aux graines de figue ou autre résidu de fruits de se perdre au milieu des grains de kéfir comme sur la photo ci-dessous.

 

Comme vous l'avez remarqué, il n'y a pas de recette unique, et chacun peut avoir sa recette personnelle. La recette peut varier en fonction de très nombreux critères comme :

  • la température ambiante, le climat,
  • l'état des grains de kéfir, leur quantité,
  • le sucre choisi,
  • la variété, la quantité et la qualité des fruits secs et fruits acides choisis,
  • la quantité et la qualité de l'eau,
  • le temps de fermentation, le choix d'une seule fermentation (F1) ou d'une seconde fermentation (F2) en bouteille, la durée de la ou des fermentations et de la conservation au réfrigérateur,
  • mais aussi les goûts personnels, la recherche ou non de pétillance, de plus ou moins d'alcool, des préférences pour des boissons plus ou moins sucrées, levurées ou acides... et bien d'autres facteurs encore..

 

C'est pourquoi après quelques essais, chacun adapte la recette à ses convenances et préférences.

*****

Des variantes

La recette de base (un litre d'eau, 20 g. de grains de kéfir, 20 g. de sucre, une figue, 1 à 2 rondelles de citron) correspond à la recette la plus favorable à la conservation et à la multiplication des grains. Des variantes sont possibles pour varier les plaisirs mais ce n'est pas ce qui convient le mieux aux grains (cela peut dépanner si un ingrédient vous manque).

    • A la place du sucre certaines personnes mettent de la grenadine, de la menthe ou autre sirop. Mais dans ce cas, je vous conseille plutôt d'utiliser un sirop fait maison, vous éviterez ainsi les colorants et les additifs !

 

    • remplacez le citron jaune par un demi-agrume de préférence non traité après récolte, (bio de préférence ou bien lavé) tranché en quartiers ou rondelles :
      au choix : citron vert, mandarine, orange ou pamplemousse, ou bien même kiwi, ananas, le kéfir aimant les milieux acides. Mettez la quantité équivalente aux rondelles de citron. Pelez les fruits qui ne sont pas bio !!! A défaut, un agrume traité pelé (dans ce cas, ne laissez que la peau blanche).

 

  • une (ou éventuellement deux) variété(s) de fruits secs qui soient bien sucrés de préférence sans conservateurs ou bio : Mettez un morceau de fruit sec ou plusieurs petits fruits, c'est davantage pour un apport sucré que pour le goût qui transparaîtra peu : 10 raisins secs, 10 cranberries séchées bio, des abricots, poires ou pommes séchés, baies de goji séchées, cerises ou cassis séchés, (pruneaux ou dattes : mais ils laissent souvent de la saleté dans le bocal en se désagrégeant), ou fruits frais très sucrés : melon, pêche en gros morceaux (sinon ils fondent, c'est bon mais cela donne une odeur particulière), figue de Barbarie, ou, si vous avez des grains en surplus, vous pouvez consacrer une partie pour mettre dans des jus de fruits par exemple jus de fruits rouges, jus de kiwi...